Li Chevalier & Olivier Kosta-Théfaine – Paroles d’art Artistes

Li CHEVALIER

Parole d’art Artistes

Ainsi venez découvrez l’univers artistique de Li ChevalierOlivier Kosta-Théfaine !

C’est dans la contemplation et la méditation que s’inscrivent les paysages intemporels de Li Chevalier. Observateur et contemplateur, Olivier Kosta- Théfaine, place la poésie et la beauté de la nature au cœur de ses multiples recherches.

 

Li Chevalier & Olivier Kosta-Théfaine

Li Chevalier, artiste franco-chinoise, est née en 1961 à Pékin. Diplômée du Central Saint Martins Collège of Art and Design Londres section Beaux-Arts 2007. Diplômée de Sciences Po Paris [CEP Promo 86]. DEA en Philosophie politique de Paris Sorbonne 1991.

Depuis 2011, deux tableaux majeurs de l’artiste ornent le salon de réception de l’Ambassade
de France à Pékin, côtoyant les œuvres de Zao Wouki et Chu Tequn.

Li Chevalier travaille sur des toiles de grand format ou monumentale plutôt que sur du papier de riz et intégrant une surface texturée de même que des pigments, copeaux, minéraux, sable ainsi que du collage de papier ou de la calligraphie.

Li Chevalier s’est lancée dans la quête et l’extension de tous les pouvoirs d’expression possibles de la peinture à l’encre. Elle réduit au maximum l’utilisation de pinceaux, magnifiant la qualité expressionniste du lyrisme de l’eau. Li Chevalier aime explorer la fluidité, la subtilité de l’encre et du lavis. Elle évite les représentations réalistes sans toutefois pousser son art à l’abstraction totale. Elle adopte des formes naturellement courbes plutôt que des angles durs.

Olivier Kosta-Théfaine fait du détournement des codes de la ville une exploration esthétique inédite et réjouissante. Banlieusard revendiqué, il est un explorateur de la marge. Ce plasticien fait mentir nos évidences sur la ville.

Leurs retranscriptions par des procédés atypiques et détournés donnent à son travail un ton absolument malicieux. Olivier Kosta-Théfaine s’interroge sur l’évolution sociale avec le temps qui passe. Il travaille la matière avec une technique « destructrice ». La brûlure de la surface du papier avec divers outils tels que le briquet ou la pointe chaude témoigne également de la fragilité de l’instant et de la matière au fort pouvoir émotionnel.

La vision de ces paysages.

 

https://galerie208.com/?exhibition=just-in-time